Frères Guichen

Festival des musiques et danses traditionnelles

Qu’importent les mots, les lieux ou les situations, leur musique fait frissonner et danser et ne laisse jamais indifférent. La grande aventure des frères Guichen a démarré en 1986 avec la création du groupe « Ar Re Yaouank » (les jeunes, en breton). C’est un véritable séisme qui renouvelle le genre traditionnel à danser et sonne comme l’électrochoc de la musique bretonne des années 1990.

Avec leur son très rock, leur énergie survitaminée et leurs superbes arrangements, ils signent des morceaux mythiques, suscitent de nouveaux pas de danse, mobilisent des foules considérables, bien au-delà du public traditionnel des festoù-noz. Trente  ans durant, d’immenses scènes en prestigieux festivals, ils font le tour du monde, gravent 15 albums. L’arrêt du groupe en 1998 donne un coup de fouet aux deux membres fondateurs, qui s’investissent dans de nombreux projets en solo, duos, quartet, collaborent à de passionnantes rencontres (Denez, Alan Stivell…), raflent de nombreux prix avec des enregistrements de référence.

Souvent copiés, jamais égalés, les Guichen ne se départissent pas de cette énergie contagieuse, de cette impérieuse envie d’inventer d’autres musiques… et d’enflammer littéralement le public ! Des Vieilles Charrues aux Francofolies, de l’Olympia au Zenith, de Jakarta à Singapour en passant par Tahiti ou Tokyo, les Guichen sont devenus les ambassadeurs de la musique bretonne d’aujourd’hui.

Jean-Charles, le guitariste virtuose hors pair, a créé son propre style, le guitare hero de la jig et de la gavotte avec un son unique.

Fred, son accordéoniste de frère, influencé par la musique irlandaise, développe un jeu très énergique et virtuose.

Ensemble, ils poursuivent l’esprit « Breizh Positive » d’ Ar Re Yaouank. Les Frères GUICHEN sont une référence incontournable de la scène bretonne, folk et celtique, et vont faire fumer la semelle de vos chaussures par leur énergie à la fois transe et volcanique